bonne annee ?

Cet été, alors que je revenais d’une rando du Club Alpin au-dessus de Torgon, j’ai pris cette photo en pensant l’utiliser le moment venu…

Je n’imaginais pas qu’elle serait difficile à mettre en œuvre.

Comment souhaiter une « bonne année » alors qu’on sait qu’elle risque fort d’être assez problématique : Covid, climat, biodiversité, etc…

C’est justement parce que l’avenir est plutôt sombre (en tous cas au niveau des valeurs communes) qu’on a précisément besoin de se souhaiter une bonne année.

De se souhaiter d’avoir la force de vivre, l’énergie de résister, de ne pas perdre pied, mais au contraire de lutter, de s’engager pour rendre l’avenir possible…

… de savoir distinguer les montagnes des taupinières 

… de regarder le verre plutôt plein que vide…

… ou même simplement de regarder le verre !

Et commencer à vivre aujourd’hui comme il faudra vivre demain !

A vous toutes et tous, 

BONNE ANNEE !

2 commentaires

  1. Pascal Vittoz

    Salut Virgile,

    Merci pour tes voeux et tes commentaires tout au long de l’année. Je ne les lis pas tous, mais parfois cela fait du bien de prendre un peu de recul.

    Je te souhaite une très bonne année aussi et peut-être au plaisir de se croiser.

    Meilleures salutations,

    Pascal

    *********************************************************

    Pascal Vittoz

    Institut des dynamiques de la surface terrestre

    Université de Lausanne

    Géopolis, bureau 4630

    CH-1015 Lausanne

    Tél prof: 021 692 43 67

    Tél privé: 027 456 49 03

    ________________________________

    J’aime

  2. P-G. Fontolliet

    Merci pour cette invitation à regarder le verre…
    Personnellement je préfère le boire…, cueillir (activement) le jour (« carpe diem ») plutôt que le contempler passivement.
    Est-il à moitié plein ou à moitié vide?
    Comme ingénieur, j’aurais tendance à considérer que le verre a été mal dimensionné.
    Il en va peut-être de même pour nos attentes à l’égard du futur, exprimées dans des vœux démesurés qui espèrent (prétendent?) influencer les événements à venir, alors qu’ils pourraient éventuellement changer le regard que nous porterons sur eux.
    Dans ce sens, je me permets de vous souhaiter assez de lucidité en 2022 pour distinguer les montagnes des taupinières, assez de confiance pour les affronter à la montée et assez d’humilité pour accepter les éventuels échecs.
    En toute cordialité

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s